Histories


HomeHome    SearchSearch    PrintPrint    Login - User: anonymousLogin    Add BookmarkAdd Bookmark

Start Slide Show   
Loading...

» Show All     «Prev «1 ... 38 39 40 41 42 43 44 45 46 ... 56» Next»

The Barnard Line in Canada

Introduction to the Barnard line in Canada, descended through Francis Barnard's grandson Ebenezer. Family history and genealogy "list" written by Julienne Barnard (1892-1986), a 9th generation descendant of Francis. With updated information by André Barnard (10th generation). Document provided by André Barnard (son of 10-André). Written in French.

The Barnard Line in Canada

Here follows the relevant portion of the French text of documents provided by André Barnard (an 11th generation descendant of Francis Barnard) of Montreal, Canada, which gives an introduction to the Barnard line in Canada (descended through descendants of Francis' grandson Ebenezer). The principal documents are a typecript of family history and genealogy "list" written by Julienne Barnard (1892-1986) (a 9th generation descendant of Francis), with updated information by André Barnard (father of André11):

The Text

D'après Larousse, les Barnard, famille noble de Grande-Bretagne, sont originaires du village normand de Bailleul, aujourd'hui dans l'Orne (France). Avec Guillaume le Conquérant, ils pessérent en Angleterre et certains d'entre eux s'illustrèrent dans l'histoire de l'Ecosse et de l'Angleterre, dès le XIIIème et le XIVème siècle.

C'est un Barnard de Bailleul (ou Baliol) qui fit construire la fameuse forteresse Bernard Castle (devenue Barnard Castle) au comté de Durham, sur la Tees. On en visite encore les ruines, dans la petite ville du mêne nom, d'environ 8000 habi­tants. Un petit-fils de ce Bernard de Baliol, John Barnard, fonda un collège à Oxford, Angleterre. Peut-on avancer que ce collége fut l'embryon de la célèbre université1?..

Les Barnard du Canada, du Québec à la Colombie-Britannique, ont pour ancêtres les pionniers de la Nouvelle-Angleterre. D'après la compilation généalogique du Media Research Bureau, de Washington, B.C.2, Frances Barnard, le chef de cette 1ignêe, venait de Coventry (Warwick), Angleterre, vers 1636, s'établir dans ce qu'on appelait alors le Nouveau Monde. Son nom est inscrit aux registre de Hartford (Connecticut), E.-U., dès 1644. Comme ses frères dans la foi puritaine, il semble que cet Anglais soit venu chercher, au delà des mers, la sécurité religieuse que les passions poIitiques du temps, sous le gouvernement de Cromwell, refusaient à ces fervents disciples de Knox. La Nouvelle-Angleterre, si jeune et si déserte enco­re, ouvrait ses forêts vierges et ses plaines incultes à ces hardis pionniers. D'illustres protecteurs, telle cette Lady Mary Talbot Armeyne3, petite fille du comte de Shrewsbury, assuraient à ce groupe d'émigrés très religieux, la subsistance des missionnaires et la construction d'édifices qui serviraient à la fois de temple et de maison paroissiale. C'est à Hartford, également, que Frances Barnard épouse, le 15 août 1644, Hannah Marvin, qui lui donne quatre fils et une seule fille, Hannah. Elle sera le premier professeur connu à Deerfield, Massachasett4. Son frère cadet, Thomas, est gradué de Harvard College, en 16795.

Les colons Barnard ont à la fois le souci de la culture in­tellectuelle et celui du développement économique de leur nouvelle patrie. Aprês diverses acquisitions et mutations de proprietés, d'abord à Hartford, vers 1650, puis, neuf ans plus tard, à Hadley (Mass), sur la rivière Connecticut, M. Barnard pousse plus loin, vers l'est, et se joint, vera 1673, aux fon­dateurs de Deerfield (Mass). Il est considéré comme l'un des hommes marquants de son groupe, appelé au conseil municipal de la ville embryonnaire qui n'a encore que l'aspect d'un hameau.

Ce poste, que le vieil anglais des registres appelle Dear Field, était, au moment de l'arrivée de ses prerniers défricheurs, le fief de la tribu des Pocumtuck, et en gardait encore le nom. Lea touristes qui visitent aujourd'hui cette ville historique de la Nouvelle-Angleterre, peuvent lire, au Memorial Hall, l'acte de cession passé, des 1666, entre les chefs des indigènes et le procureur des néo-américains, John Pyncheon, de Springfield, des huit mille àcres qui assu­raient à ces derniers l'occupation des terres qui forment aujourd'hui une partie de Deerfield, de Greenfield et de Gill, dans l'état du Massachusetts. Cette cession était l'épilogue d'une âpre et longue querelle entre deux occupants d'un même domaine, à plusieurs journées de marche (à dos de cheval) de Pocumtuck. Leurs revendications se portant sur les mêmes lots, on y mit fin en octroyant à l'un des contestants cette immense concession. En novembre 1675, le nom Dear Field apparait pour la première fois dans les actes officials de ce poste. Frances Barnard y fait un second mariage, vers 16776, et malgré une vie dure at mouvementée, il atteint l'âge vénérable de 81 ans, ayant assuré à ses descendants une part de ces "chers champs" où il pourront s'établir à leur tour et prospérer.

Notes

1.  Ces précisions sont empruntées au LAROUSSE DU Xxe SIECLE, 6 vol. I-530, I-566.

2.  MRB. 1110 P. Street, Washington D.C. - The Name and Family of Barnard. Copie dactylographiée p. 3.

3 et 4. V. A Historical and Present Day Guide to Old Deerfield by Emma Lewis Coleman - Boston - The Plimpton Press, Norwood, Mass., 1926. Hannah Barnard, p. 49.

5. Genealogy of the Barnard family, as supplied from Mr Frank Barnard King's notes, Albany, N.Y. U.S.A. 1894. p. 1

6. Avec la veuve de Frances Dickinson. Il a été impossible de verifier l'exactitude de cette affirmation, empruntée à une autre rédaction de la généalogie Barnard que celle de M. King. Lui retrace bien un Francis Barnard quittant l'Angleterre le 17 février 1634, à l'âge de 23 ans, pour St. Christophe, ile Barbade, mais il écrit: "I have not yet definitely placed F. Barnard in England, but many traces point to Essex County". (Albany, N.Y., 5 avril 1895, F.B. King à Edward Barnard, L'Ange-­Gardien, P.Q.)

Source

André Barnard (family history document, p. 1-3)



ID  18 
Albums  Francis Barnard Descendants 

» Show All     «Prev «1 ... 38 39 40 41 42 43 44 45 46 ... 56» Next»





This site powered by The Next Generation of Genealogy Sitebuilding ©, written by Darrin Lythgoe 2001-2017.